Les fabricants de gazogènes étaient nombreux. L'administration de l'époque avait classé les gazogènes en 3 classes suivants le combustible utilisé et 5 catégories établies d'après la puissance des moteurs que les gazogènes pouvaient alimenter.

Le poids maximum de l'appareillage était plafonné par catégorie.

Il y a cinq catégories par classe conditionnées par la cylindrée-minute du moteur (la cylindrée-minute est égale au produit de la cylindrée ou le la moitié de la cylindrée (suivant qu'il s'agit d'un moteur à deux temps ou à quatre temps), par le nombre de tours-minute correspondant au régime normal d'utilisation à pleine admission) :

  1. Gazogènes pour moteurs dont la cylindrée-minute est inférieure ou égale à 2500 litres.
  2. Gazogènes pour moteurs dont la cylindrée-minute est comprise entre 2500 et 4000 litres.
  3. Gazogènes pour moteurs dont la cylindrée-minute est comprise entre 4000 et 6000 litres.
  4. Gazogènes pour moteurs dont la cylindrée-minute est comprise entre 6000 et 8000 litres.
  5. Gazogènes pour moteurs dont la cylindrée-minute est supérieure à 8000 litres.

Le poids du générateur et de ses organes annexes en ordre de marche (sans le combustible), doit être inférieur à :

- 350 kilos pour la 1ère catégorie
- 400 kilos pour la 2ème catégorie
- 500 kilos pour la 3ème catégorie
- 600 kilos pour la 4ème catégorie
- 700 pour la 5 ème catégorie